Free Essay

Industrie Boissons Gazeuses Au Canada

In: Business and Management

Submitted By chancelle
Words 9376
Pages 38
TRAVAIL 2 SUR LES MODELES DE DISTRIBUTION AU CANADA:
INDUSTRIE DES BOISSONS GAZEUSES AU CANADA

-------------------------------------------------

-------------------------------------------------

-------------------------------------------------
MRK-6085
-------------------------------------------------
Politique de distribution
-------------------------------------------------

-------------------------------------------------

-------------------------------------------------

-------------------------------------------------

-------------------------------------------------

-------------------------------------------------

-------------------------------------------------

-------------------------------------------------

-------------------------------------------------

-------------------------------------------------

-------------------------------------------------
Faculté des Sciences de l’Administration
-------------------------------------------------
Université Laval, Québec
-------------------------------------------------

Table des matières INTRODUCTION 3 I- PRESENTATION DE L’INDUSTRIE DES BOISSONS GAZEUSES AU CANADA 3 1- Présentation globale de l’industrie : chiffres clés 4 2- L’analyse PESTEL 5 3- Les acteurs du marché 8 4- Les stratégies marketing 11 II- LA CHAINE D’APPROVISIONNEMENT 15 1- La production 15 2- Le processus d’approvisionnement 17 CONCLUSION 19 BIBLIOGRAPHIE 20

INTRODUCTION Le système agricole et agroalimentaire englobe différents secteurs d'activités comme la fourniture d'intrants et de services agricoles, l'agriculture primaire, la transformation d'aliments et de boissons, la distribution d'aliments, la vente au détail et en gros, ainsi que les services de restauration .C’est un fait que nous vivons dans un pays où la plupart des aliments que nous consommons sont d’abord transformés et conditionnés avant d’être mis sur le marché. Nous pouvons donc affirmer que cette industrie joue un rôle important dans l’économie du Canada. L’agriculture primaire contribue peu à l'économie globale du pays : on mentionne 1,7 % du PIB. Mais, depuis 1997, cette agriculture a connu une croissance moyenne annuelle de 1,4 %. Toutefois, il faut préciser qu’avant la crise économique de 2009, le PIB du système avait atteint le niveau observé.

Le Canada doit en partie l’accroissement de son économie à ce système – agricole et agroalimentaire qui ne cesse de performer autant sur le marché national qu’international. La balance commerciale canadienne un montant de 71,3 milliards (2010). Selon un rapport, en 2011, près de 87% de l’exportation des boissons et des aliments transformés étaient destinées à six marchés, à savoir les États-Unis pour 67%, la Chine et le Japon pour 7% chacun, et enfin la Russie, la Corée du sud et le Mexique pour 2% chacun . Il faut préciser qu’environ « 60 % des ventes de l'industrie de la fabrication d'aliments et de boissons sont réalisées par des entreprises appartenant à des intérêts canadiens ».
Le secteur agricole et agroalimentaire fait non seulement tourner l’économie du pays, mais il génère aussi de l’emploi. Selon les données d’un rapport, l’industrie agro-alimentaire fait travailler 2,1 millions de personnes, c’est-à-dire un emploi sur huit, et représente 8,0% du produit intérieur brut (PIB). C’est un domaine très compétitif. Le Canada fabrique la plupart des produits de l’Union Européenne qui s’avère être le plus grand importateur de produits au monde. Cependant, le nôtre demeure relativement concurrentiel sur les marchés des produits agro-alimentaires de l’Union Européenne.

Par ailleurs, l’industrie agroalimentaire comprend plusieurs sous-secteurs. Nous avons, entre autres, le secteur des produits laitiers (fromage, beurre, yogourt etc.), le secteur des viandes (viande de bœuf, du poulet, du poisson…), le secteur des surgelés, le secteur agricole (fruits et légumes), le secteur des jus et boissons. Dans les réflexions qui suivent, nous allons justement nous concentrer sur ce sous-secteur des boissons et, plus précisément, sur celui des boissons gazeuses. Nous parlerons des différents acteurs de ce sous-secteur, de la chaîne d’approvisionnement des boissons gazeuses, depuis la production, en passant par la livraison aux grossistes-distributeurs jusqu’à l’achat par les consommateurs.

I- PRESENTATION DE L’INDUSTRIE DES BOISSONS GAZEUSES AU CANADA

L’industrie canadienne de boissons gazeuses produit et commercialise des produits gazéifiées non alcoolisées. On y retrouve des boissons gazéifiées faites à base de cola, soda, saveur de fruits et bien d’autres. Cette partie s’entend être une présentation globale de l’industrie, son évolution, la présentation des acteurs sur ce marché, les stratégies utilisées par les leaders de cette industrie et bien d’autres.

1- Présentation globale de l’industrie : chiffres clés
L’industrie des boissons gazeuses canadienne offre une gamme variée des produits avec des saveurs différentes. Ainsi, on retrouve des produits faits à base de cola, agrumes, gingembre, soda, racinette et bien d’autres. Toutes ses saveurs sont consommées ; un sondage réalisé en automne 2013 par l’entreprise PMB sur 20 073 canadiens révèle que 42,5% consomment le plus souvent les produits faits à base de cola. On y retrouve des boissons diètes et des boissons ordinaires. On dénombre une multitude de marques dans l’industrie ; on peut citer entre autres Pepsi Co, Crush, Coca Cola, Mug, Dr Pepper et autres. Les produits sont présentés aux consommateurs sous différents conditionnement : les canettes, les bouteilles plastiques de 591 ml et les bouteilles de 2L ainsi que des bouteilles cassables.
Le marché canadien de boissons gazeuses expérimente une croissance ralentie, on parlerait même d’une stagnation au cours de ces dernières années. En effet, on enregistre un revenu total de 3 725, 3 millions de dollars (2012) soit une croissance de 0,8% entre 2008 et 2012. Si nous comparons ce chiffre avec les pays voisins telles que les USA et le Mexique, le secteur des boissons gazeuses génèrent respectivement des revenus de 61 269,5 millions $ et 13 283,1 millions $ dans chacun de ces pays.
Parlant de la consommation, les canadiens ont bu en 2012 près de 3 503,3 millions de litres. On prévoit une décroissante de la consommation des boissons gazeuses pour atteindre 3 343 millions de litres à l’horizon 2017. Les produits faits à base de cola génèrent 1 983,5 millions de $ soit 53,2% du marché en 2012. Quant’ aux produits diètes, ils contribuent à 22,8% des revenus du marché soit un 848 millions de $. La croissance du marché vous sera présentée dans le tableau suivant :

Année | Revenus en millions $ | % de croissance | 2008 | 3 606,5 | | 2009 | 3 603,4 | 0,1 | 2010 | 3 590,6 | 0,4 | 2011 | 3 761,8 | 4,8 | 2012 | 3 725,8 | 1,0 | 2008-2012 | | 0,8 |

Croissance de l’industrie de boissons gazeuses au Canada entre 2008 et 2012
Comme nous l’avons mentionné plus haut, les boissons standards au cola contribuent à 53,2% des revenus du secteur suivi des boissons diètes avec 22,8%. Le tableau suivant reflète la contribution de chaque saveur au marché global :

Catégories | 2012 (en millions de $) | % de Contribution au marché | Standard Cola | 1 983, 5 | 53,2 | Cola diète | 848 | 22,8 | Mix de fruits | 603,5 | 16,2 | Boissons non alcoolisées | 96 | 0,3 | Autres | 281,2 | 7,5 | Total | 3 725,8 | 100 |

Tableau de contribution des catégories dans l’industrie
Sur le continent Américain, la consommation des canadiens ne contribuent qu’à 3,8% des revenus du secteur. Les USA arrivent en première position avec une participation de 62,8% suivi du Mexique avec 13,6%. Le tableau qui suit nous donne une vision exhaustive sur la consommation des boissons gazeuses en Amérique.

Géographies | 2012 (en millions de $) | % de contribution dans la zone | USA | 61 269, 5 | 62,8 | Mexique | 13 283,1 | 13,6 | Canada | 3 725,8 | 3,8 | Reste de l’Amérique | 19 345,6 | 19,8 | Total | 97 624 | 100 |

Segmentation géographique du marché
Au regard des informations ci-dessous, nous constatons que l’industrie des boissons gazeuses au canada connaît une stagnation depuis l'année 2008 et nous amène à nous poser des questions sur la relance du marché des boissons gazeuses au Canada. Nous allons aborder à présent le volet acteurs dans l’industrie. Nous commencerons déjà par les identifier ensuite à monter leur apport dans l’industrie.

2- L’analyse PESTEL
Pour analyser l’industrie, nous avons eu recours à la matrice PESTEL. Dans un secteur d’activité comme celui-ci, il est important d’analyser les facteurs de la macro-environnement..

P comme Politique
La stabilité du pays apparaît comme une opportunité dans la mesure où les activités de l’industrie des boissons gazeuses s’opèrent dans un environnement sain et favorable au développement des affaires.
Aussi, grâce aux accords de libre-échange nord-américain, l’industrie pourrait tirer avantage des conditions favorables à l’exportation des produits finis (exemption de droits de douane et de taxes de vente). Cependant, certaines divergences dans les règles limitent l’exploitation de cet atout : à titre d’exemple l'addition de saccharine dans les boissons gazeuses est permise aux États-Unis mais proscrite au Canada. De plus, la réglementation canadienne exige des étiquettes bilingues et des mesures métriques; par conséquent, on note une tendance à l’internationalisation des prescriptions dans le cadre des échanges internationaux, d’où le défi à relever par l’industrie est de «se pencher sur les règlements qui pourraient être harmonisés, bilatéralement avec les États-Unis ou multilatéralement par l'intermédiaire de l'Organisation mondiale du commerce et du Codex Alimentarius»
En outre, l’industrie est incriminée dans l’obésité infantile et l’apparition précoce d’autres pathologies; le fait a été confirmé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui a reconnu l’habitude de consommer des boissons sucrées comme étant un facteur probable de l’épidémie mondiale d’obésité. De ce fait, des débats avec des groupes de la société civile sont en cours au Québec, portant sur l’instauration d’une taxe spéciale sur les boissons gazeuses ou énergétiques en vue de prévenir l'obésité et promouvoir de saines habitudes de vie. L’instauration de la taxe aura sans doute des répercutions sur l’industrie et mérite une attention particulière.

E comme Économique
Le contexte économique difficile et la hausse de la valeur du dollar canadien ces dernières années, n’ont pas favorisé l’accroissement des exportations du Canada en boissons gazeuses (hormis celles de sirops et de concentrés destinés à la fabrication de boissons gazeuses); ainsi, dix ans durant (2000 à 2010), les exportations ont connu une baisse de 40,6 %, passant de 168,4 millions de dollars (191 millions de litres) à 100 millions de dollars (150,4 millions de litres). Il faut noter que les États-Unis constituent à 97% la destination des exportations du Canada au niveau des boissons gazeuses.
A l’opposé, les importations de boissons gazeuses ont triplé; estimées à 82,1 millions de dollars (86,6 millions de litres) en 2000, elles se chiffraient à 275,4 millions de dollars (259,3 millions de litres) en 2010. Les importations de boissons proviennent principalement des États-Unis (90.3%), suivi de la France (3.3%) puis de l’Italie (3.0%).
Les boissons gazeuses occupent une part importante dans la consommation des boissons, en dépit des tendances de consommation de boissons plus saines; sa part de marché était estimée à 16,3 % de l'ensemble des ventes de boissons non alcoolisées en 2009 selon la Beverage Marketing Corporation. Ainsi, de façon générale, les facteurs économiques semblent favorables au développement de l’industrie.

S come Socioculturel
La consommation des boissons gazeuses présentes sur le marché depuis plusieurs décennies, est donc bien ancrée dans les habitudes alimentaires des Canadiens; cependant, entre 1999 et 2009, la consommation par habitant de boissons gazeuses a reculé de 14 %, passant de 121,8 à 104,7 litres. Cela est probablement dû à la consommation plus avertie à travers la communication intensive sur les méfaits liés à la consommation excessive de boissons à fortes teneurs en caféine et en sucre; soulignons aussi la tendance générale vers la demande de produits « bons pour la santé »; ce qui justifie d’ailleurs l’offre sur le marché des versions de boissons gazeuses sans sucre et biologiques. Ainsi, on estime que 20 % à 25 % des boissons gazeuses consommées au Canada sont des boissons de type diète.

T comme Technologique
On note avec satisfaction le développement des techniques de production et de transport qui facilitent la réalisation des activités au sein de l’industrie.
Également l’investissement en Recherches & Développement est important et est fait de manière permanente pour assurer l’offre de nouvelles saveurs de boissons.
Par ailleurs, l’industrie utilise des installations d'embouteillage très automatisées qui requièrent des dépenses en capital se chiffrent en centaines de millions de dollars.

E comme Écologique
A l’ère du développement durable, nous sommes tous sollicités à réduire notre empreinte carbone et adopter un style de vie plus écologique; l’industrie des boissons gazeuses ne demeure pas en reste; en effet, on observe dans la fabrication, les déchets de production, le transport, le recyclage,… une démarche globale de développement durable engagée par les entreprises de l’industrie pour réduire le bilan carbone.
En outre, les législations prouvent que les questions écologiques sont présentes dans la gestion de l’environnement. C’est ainsi que la loi sur la vente et la distribution de bière et de boissons gazeuses dans des contenants à remplissage unique encadre les actions des acteurs. De plus, on constate qu’une évaluation d'impact environnemental est nécessaire en vue de l'obtention d’un permis de construire une nouvelle usine moderne ou de faire un agrandissement important d'une usine existante, puis les provinces et municipalités doivent être assurées que des systèmes seront mis en place pour traiter les eaux usées.
Aussi, les statistiques font état d’une réduction par l'industrie des boissons gazeuses de 31 % la quantité de matières plastiques utilisées dans les bouteilles PET de deux litres et de 27 % le poids des cannettes d'aluminium; de plus, les matières des contenants de boissons sont recyclables ou réutilisables.
Les entreprises de l'industrie observent par ailleurs les lois et règlements sur la consigne des bouteilles visant à assurer le recyclage et la réutilisation des contenants, et elles participent activement aux activités des organisations de gérance de l'environnement au Canada.

L comme Légal
Il existe des lois encadrant l’activité du secteur agroalimentaire en couvrant par ricochet l’industrie des boissons gazeuses et d’autres plus spécifiques.
Au nombre de ces lois figurent : • La Loi sur les aliments et les drogues dont la mise en application est contrôlée par l'Agence canadienne de l'inspection des aliments. «Cette loi fédérale vise à assurer aux consommateurs canadiens que les aliments mis en vente sont exempts de produits toxiques, de produits putrides ou provenant d’animaux malades ou de végétaux malsains, qu’ils sont propres à la consommation humaine et qu’ils ont été fabriqués, préparés, conservés et emballés dans des conditions hygiéniques». • Le Règlement sur les aliments, de la Loi sur les produits alimentaires. Cette loi québécoise est mise en application par le Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec. Ce dernier réalise des inspections pour évaluer les risques alimentaires et s’assurer de l’hygiène et de la salubrité générale des ingrédients et des processus de transformation. • La Loi sur la vente et la distribution de bière et de boissons gazeuses dans des contenants à remplissage unique (L.R.Q., c. V-5.001) et le Règlement sur les permis de distribution de bière et de boissons gazeuses (c. V-5.001, r.1) requiert que les distributeurs de contenants de breuvages (bière, boissons gazeuses et autres) s’enregistrent auprès de Recyc-Québec. • Le règlement sur les contenants en verre de boissons gazeuses concernant la vente, l’importation et la publicité des contenants en verre d’une capacité de 1,5 litre ou plus qui contiennent des boissons gazeuses non alcoolisées. Selon ce règlement, le produit doit porter une inscription ou une étiquette bien en vue avec la mention «CONTENU SOUS PRESSION. MANIPULER AVEC SOIN ». Il doit aussi être codé de sorte qu’on puisse identifier en tout temps la date de sa fabrication.
Les entreprises de l’industrie, au regard des évolutions des règles d’hygiènes et de salubrité, dispensent des formations et recyclages au profit des employés. Elle réalisent en outre des audits internes et d’autres s’engagent dans des démarches de certifications ISO 9001 pour la qualité, OHSAS 18001 pour la sécurité, ISO 14001 pour l'environnement ou HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point ou Analyse des risques et maîtrise des points critiques) visant à analyser les dangers et à déterminer les points critiques à maîtriser.
Ces normes volontaires constituent des atouts, surtout pour la certification HACCP qui est plutôt une exigence légale à l’exportation. Ainsi, dans certains cas, les clients américains exigent de leurs fabricants canadiens de produits de jus et boissons qu’ils soient certifiés HACCP; de plus, les entreprises qui exportent vers les États-Unis, doivent se conformer à la loi fédérale américaine sur le bioterrorisme qui requière que les fabricants exportateurs s’enregistrent auprès de la Food and Drug Administration afin d’assurer la traçabilité de tous les aliments qui sont consommés aux États-Unis.

En matière de santé et sécurité au travail des comités sont présents dans toutes les entreprises syndiquées pour s’assurer d’une sécurité optimale pour les employés.

3- Les acteurs du marché
Le dynamisme de l’industrie de boissons gazeuses au canada ne saurait avoir une telle envergure sans l’efficacité des acteurs qui y œuvrent. Ainsi, on y retrouve les consommateurs, les entreprises de production et de distribution, les syndicats pour ne citer que ceux-ci. Chacun de ces acteurs vous sera présenté dans les lignes suivantes.

a- Profil du consommateur canadien de boissons gazeuses
De manière générale la consommation des boissons sucrées commence dès le plus jeune âge et s’intensifie au cours de la préadolescence pour atteindre les sommets de 14 à 18 ans. Un sondage a été mené auprès des jeunes et adolescents sur la consommation des boissons sucrées et voici ce qui en ressort :

| 1 à 3 ans | 4 à 8 ans | 9 à 13 ans | 14 à 18 ans | % ayant consommé à la veille de l’entrevue | 35 | 60 | 77 | 78,5 | Consommation quotidienne moyenne de boissons sucrées en grammes | 104 | 205 | 332 | 465 |
Tableau de consommation des boissons chez les jeunes et les adolescents-Adaptation des données tirées de statistique Canada
Généralement, les garçons consomment plus de boissons sucrées que les filles. Jusqu’à l’âge de 13 ans, les jeunes canadiens préfèrent les boissons aux fruits que celles gazeuses mais cette tendance s’inverse dès l’âge de 14 ans. De plus, un sondage effectué auprès de 10 000 jeunes de 13 à 17 ans montre que 44% de cette tranche consomment les boissons gazeuses. Après cette tranche vient les 18 à 25ans

b- Les entreprises de productions et de distribution des boissons gazeuses au Canada
Autrefois, l’industrie des boissons gazeuses au Canada reposait sur un système de franchisage. En effet, les embouteilleurs se voyaient attribué une zone régional et s’occupaient dès lors de la fabrication et de la distribution des boissons sur ce marché régional. Au cours des dernières décennies, les grands propriétaires de marque ont racheté les embouteilleurs franchisés de sorte qu’il n’existe plus un grand nombre d’embouteilleurs indépendants.
En 2009, le gouvernement canadien a recensé 287 établissements de fabrication boissons gazeuses et de glace. A cette période, l’industrie employait près de 11 162 personnes. En 2012, ce chiffre a augmenté pour atteindre 11 526 travailleurs. Aujourd’hui, l’industrie est dominé par trois géants de la fabrication et de la distribution des boissons gazeuses que sont Coca cola, Pepsi Co et Cott Corporation. Dans cette partie, nous allons vous présenter la contribution respective de ces leaders dans l’industrie canadienne de boissons gazeuses.
D’entrée, apprécions à travers le tableau qui suit la participation de chaque entreprise dans l’industrie en termes de revenus générés.

Entreprises | % revenus dans l’industrie | Coca cola | 35,5 | Pepsi Co, Inc | 35,1 | Cott Corporation | 5,3 | Dr Pepper Snapple Group Inc | 3,3 | Autres | 20,9 | Total | 100 |

Part de marché des entreprises dans l’industrie des boissons gazeuses.
Au regard de ce tableau, on constate que les entreprises Coca cola et Pepsi Co sont les leaders du marché avec des parts respectives de 35,5% et 35,1%.

A présent nous allons faire un panorama sur les leaders du marché. 1. Coca Cola Siège social | One Coca-Cola Plaza, Atlanta, Georgia 30 313, USA | Telephone | 1 404 676 2121 | Siege Canada | 335 king street East Toronto (Ontario) M5A 1L1 | Telephone | 1 800 438 2653 | Website | http://www.coca-colacompany.com/ | Bourse | New York |

The Coca cola company est une entreprise spécialisée dans la fabrication, la distribution des boissons non alcoolisées. Elle offre 400 marques dans 200 pays du monde. Les boissons Coca-cola sont fabriquées et distribuées au canada depuis plus de cent ans. Les premières boissons ont été produites en 1906 dans l’usine de fabrication située au 65 avenue BellWoods, Toronto. Au canada, Coca-Cola est représenté par rafraîchissement Coca-cola et Coca cola Ltée. La filiale canada offre près de 100 marques sur le marché canadien, les principales en matière de boissons gazeuses sont Coca-cola, Coke diète et Pepsi. Elle emploie près de 6300 personnes au Canada.

Voici quelques données financières de la compagnie Coca-cola $ millions | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | Revenues | 31 944 | 30 990 | 35 119 | 46 542 | 48 017 | Revenues nets | 5 807 | 6 824 | 11 802 | 8 572 | 9 019 | Total des actifs | 40 519 | 48 671 | 72 921 | 79 974 | 86 174 | Employés | 94 400 | 92 800 | 136 600 | 146 200 | 150 900 |

Tableau financier de Coca-cola

2. Pepsi Co Siège social | 700 Anderson hill road, purchase, New York 10 577 USA | Telephone | 1 914 253 2000 | Siege Canada | Pepsi-QTG Canada, Quaker Park, 14hunter St E, Peter borough | Telephone | 1 888 794 2867 | Website | http://www.pepsico.com/ | Bourse | New York |

Pepsi Co est une entreprise spécialisée dans la fabrication et la commercialisation des boissons gazeuses et des aliments. L’entreprise est installée dans près de 200 pays à travers le monde et détient plusieurs marques à son actifs. En octobre 2008, Pepsi Co Canada procède à une restructuration qui donne naissance à deux unités d'affaires – Pepsi Co Canada Breuvages, qui regroupe les marques Pepsi, Gatorade et Tropicana, et Pepsi Co Canada Aliments, qui regroupe Frito Lay Canada et Quaker. En 2010, Pepsi Co Canada regroupe ses activités d'embouteillage et ses marques de boissons pour former une seule organisation – Pepsi Co Canada Breuvages. Le tableau qui suit présente quelques chiffres de la compagnie Pepsi Co.

$ millions | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | Revenues | 43 251 | 43 232 | 57 838 | 66 504 | 65 492 | Revenues nets | 5 142 | 5 946 | 6 320 | 6 462 | 6 214 | Total des actifs | 35 994 | 39 848 | 68 153 | 72 882 | 74 638 | Employés | 198 000 | 203 000 | 294 000 | 297 000 | 278 000 |
Tableau financière de Pepsi Co

c- Les syndicats
On compte trois principaux syndicats œuvrant dans le secteur des jus et boissons. Ils ont comme rôle la défense des droits et des intérêts des travailleurs, l’élaboration de politiques de négociation, l’application des conventions collectives et la représentation auprès des instances politiques, économiques et sociales. Ces syndicats sont : * La Fédération du commerce (FC), affiliée à la CSN. Regroupant 37 500 membres (2008). Elle œuvre principalement dans le secteur du commerce, dont le commerce de détail en alimentation. Elle est présente dans au moins cinq moyennes et grandes entreprises du domaine des jus et boissons spécifiquement dans les sous-secteurs brasseries, jus et eau. * Les Teamsters, affiliés à la FTQ, ce syndicat, qui regroupe 35 000 membres, est très actif dans le transport, l’alimentation, l’industrie pharmaceutique, l’hôtellerie et la restauration. Il est présent dans certaines moyennes et grandes entreprises de fabrication de jus et boissons, en particulier dans les sous-secteurs boissons gazeuses, eau, brasseries et vineries. * Les Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC), affiliés à la FTQ. Ce syndicat, qui regroupe 45 000 membres, est particulièrement actif dans les magasins et entrepôts d'alimentation, les salaisons et les industries alimentaires diverses. Les TUAC sont présents dans quelques moyennes et grandes entreprises de fabrication de jus et boissons.
Parmi toutes ces organisations, les TUAC Canada sont le seul syndicat dont les sections locales offrent des conventions collectives aux employé(e)s de toutes les principales entreprises de l’industrie des liqueurs douces. Ces entreprises comprennent Coca Cola, Pepsi Cola, Cott Beverages, McCain Foods et Minute Maid.

4- Les stratégies marketing
La croissance d’une entreprise passe par une planification stratégique bien précise, car pour rester compétitif sur le secteur des boissons gazeuses il faut offrir un avantage concurrentiel aux clients, C’est ainsi que ces entreprises jouent sur le prix, le produit, la promotion et la distribution, afin d’accroitre le volume des ventes et fidéliser un maximum de clients.

Le Produit
Les stratégies de multiplication et de diversification sont les plus employées dans le secteur, car l’objectif est donc de proposer un produit pour chaque besoin, c’est ainsi que Coca-Cola Canada illustre bien ce concept avec le Coca-Cola classique qui est disponible en huit formats différents auxquels viennent s’ajouter les déclinaisons diètes et zéro mais aussi les marques Sprite et Fanta. L’emballage permet aussi à la marque de personnaliser le produit et de se positionner sur le marché en mettant en lumière le nom du produit, son logo, ses couleurs et des allégations accrocheuses ayant une signification particulière pour la cible. Il peut facilement évoluer au cours du temps, il est donc à la fois un outil d’information, de communication et de promotion pour la marque qui est un facteur clé de succès de ces entreprises. Au fil du temps, elles ont construit leur image de marque en associant leurs produits à des valeurs et leur nom originel suffit désormais à les rendre attractives auprès des consommateurs ; c’est le cas de la marque Coca-Cola qui serait reconnue par 94 % de la population mondiale. Le contenu nutritionnel des différentes boissons gazeuses analysées est très similaire. Les différences résident principalement dans l’ajout de caféine pour les boissons de type cola. Chaque boisson fournit une quantité semblable de sucre par portion de référence, soit entre 27 et 30 g par 250 ml, ainsi qu’un apport énergétique similaire variant de 100 à 110 kilocalories par portion. Les apports en sodium, eux, varient légèrement parmi les boissons, passant de 11 mg par 250 ml dans le cas du Pepsi Classique à 45 mg pour le Sprite. Les saveurs sont très diversifies dans le secteur des boissons gazeuses, ce qui permet à chaque consommateur d’y trouver son compte.

Le Prix
Il possède un pouvoir d’attraction très développé surtout auprès des consommateurs à petits budgets, car un prix abordable stimule l’achat spontané. Une politique de prix efficace est à la fois bénéfique pour le fabricant, qui voit ses produits en bonne posture, et pour le distributeur, qui favorise ainsi l’achalandage et les ventes dans son commerce. C’est pourquoi la fixation des prix fait généralement l’objet de négociation entre le fabricant et le détaillant/distributeur. Les prix sont notamment fixés en fonction des prix du marché, de la concurrence, de la volonté de promouvoir un produit et de créer de l’achalandage à des endroits bien ciblés. En ce qui concerne les grosses chaînes de distribution, les ententes commerciales de mise en marché négociées entre le fabricant et le distributeur sont des décisions centralisées et les détaillants affiliés appliquent les prix fixés. Pour les détaillants indépendants, ils négocient directement avec les fabricants et fixent les prix dans leur commerce. La politique des bas prix est la méthode la plus développée dans ce secteur à cause de la saturation du marché qui est déjà en pleine maturité, ce qui pousse les différentes entreprises à jouer sur les prix pour se maintenir sur le segment. On constate également que malgré les bas prix, des rabais sont également offerts pour attirer les clients qui n’hésitent pas à constituer des stocks. En effet, la majorité des boissons sucrées considérées ici sont essentiellement constituées d’eau qui est une ressource naturelle abondante et très abordable au Canada. De plus, les volumes générés par les grandes entreprises de boissons sucrées sont très importants. Par exemple, un Canadien a consommé en moyenne, 56 litres de breuvages de la compagnie Coca-Cola en 2010. Selon certaines estimations, pour un commerçant, le coût d’une boisson gazeuse en fontaine peut varier entre 0,05 et 0,20 $ par portion. Pour les clients, une boisson en fontaine coûte approximativement entre 1,30 $ et 2,30 $ selon le format choisi. On comprend donc que la marge bénéficiaire sur ces breuvages est considérable.

La Promotion
Il existe de nombreuses techniques de promotion, bien que la télévision, le cinéma, la radio, les médias imprimés et les panneaux publicitaires restent des médias de choix, la communication des compagnies passe désormais par d’autres stratégies promotionnelles visant à bâtir la marque et à créer une relation avec les consommateurs telles que : la commandite, le placement de produit, la promotion des ventes, l’utilisation de personnalités connues, de mascottes ou de personnages, les sites Internet, l’emballage, la téléphonie mobile, les réseaux sociaux, les présentoirs de vente, les courriels ou messages textes, la philanthropie et le Marketing viral. Tous ces médias s’imposent en effet très largement pour se connecter avec le consommateur sur un plan personnel. Le but du Marketing ne consiste plus à simplement exposer les jeunes aux publicités. Il vise plutôt « l'engagement continu » en les encourageant à interagir, à se lier d'amitié, et à intégrer les marques dans leurs identités personnelles et leur monde social.
En 2010, ces trois gros joueurs (Coca cola, Pepsi co, Dr Pepper) ont aussi été les trois plus grands investisseurs en publicité, car les investissements publicitaires semblent payants pour ces compagnies. La compagnie Coca-Cola aurait dépensé environ 3 milliards de dollars US en publicité en 2010 à travers le monde, soit une augmentation de 4,5 % par rapport à 2009. Même si Coca-Cola met de l’avant sa vaste gamme de produits, soulignons que c’est dans la promotion des boissons gazeuses qu’elle investit le plus. Ainsi, il est judicieux de présenter les différentes techniques de promotion utilisées par ces grandes entreprises
• La publicité télévisée : Elle demeure la stratégie dominante, car elle a longtemps été choisie pour sa capacité à transmettre l’émotion par l’image et le son à la foi. Elle resterait aujourd’hui le principal contact de la cible avec l’activité publicitaire.
• La radio : elle demeure un bon moyen de rejoindre les jeunes puisque l’écoute est encore importante. On parle de plus de 8 heures par semaine pour les jeunes québécois et de presque 9 heures hebdomadaires pour les jeunes canadiens. Les publicités radio sont souvent diffusées à l’occasion du lancement d’un nouveau produit, des promotions sur les prix ou encore dans le cadre des commandites et des participations à des évènements
• Les Médias imprimés : l’impression de publicité fait généralement partie de la plupart des campagnes promotionnelles et est utilisée pour renforcer leur visibilité, appuyer le message et l’image de marque véhiculée par les autres médias (télévision, Internet, médias sociaux). Les médias imprimés incluent les publicités dans les magazines et les journaux, les panneaux d’affichage et les encarts dans le matériel promotionnel lors des évènements divers. À travers différents exemples, nous constaterons que les médias imprimés sont encore d’actualité pour les compagnies de boissons sucrées et que les publicités qui y paraissent sont adaptées au public ciblé.
• Internet : Au Québec, les investissements publicitaires sur le Web ont atteint 424 millions de dollars en 2010, arrivant en 3ème position après la télévision et les quotidiens. Les jeunes de 12 à 24 ans, représenteraient une proportion de 64 % à détenir un ordinateur de bureau, 39 % un ordinateur portable et 91 % un accès à Internet haute vitesse à la maison.
• Les sites Web : de nos jours, pratiquement toutes les compagnies développent leur site Web et assurent leur présence continue sur les médias sociaux. Ils reflètent l’image de marque et le positionnement choisi.
• Les Réseaux sociaux : les médias sociaux les plus utilisés sont Facebook, MySpace, Youtube, Twitter, Dailymotion, Flickr et Messenger. Facebook arrive en tête des réseaux sociaux utilisés tant au Québec qu’au Canada ainsi qu’au premier rang de tous les sites Web consultés. En 2011, le Canada comptait environ 18 millions de membres du réseau social. De plus, 29 % des adolescents auraient ajouté au moins une marque à leurs amis Facebook. La grande majorité des compagnies de boissons sucrées sont présentes sur les médias sociaux et largement suivies. Le 10 mai 2012, on pouvait compter, sur Facebook seulement : Coca-Cola avec 42 millions de fans (soit environ 0,6 % de la population mondiale, ce qui en ferait la marque la plus populaire sur Facebook et Pepsi avec 8 millions de fans et Pepsi Québec avec 85 000 fans.
• Le Marketing viral est aussi une stratégie marketing largement utilisée sur les réseaux sociaux, les consommateurs deviennent alors des vecteurs de contamination potentiels pour leurs proches. Ainsi ces entreprises bénéficient du Marketing viral pour toucher un plus grand nombre de fans.
• La chaine Youtube : la plupart des marques ont leur propre « chaîne » sur Youtube, ce qui leur permet de distribuer aisément du contenu vidéo. L’achalandage sur ces chaînes est très important. Le partage de vidéo de Youtube à un autre réseau est facilité grâce à la disponibilité d’onglets propre à chaque réseau. • Les courriels : au Canada, les revenus de la publicité par courriel étaient estimés à 11 millions de dollars en 2010. Les courriels représentent la principale utilisation d’Internet par les adolescents Canadiens de 12 à 17 ans. Cet outil est donc très exploité par les spécialistes en Marketing, car à travers les campagnes de courriels, les compagnies peuvent rejoindre un large public préalablement ciblé selon ses intérêts, pour lui transmettre une information sur de nouveaux produits, l’inviter à un évènement spécial ou encore lui envoyer des bons de réduction.
• Les Advergames : ce sont des jeux publicitaires développés par les compagnies pour promouvoir leur marque, ou un produit en particulier, qui occupent alors une place centrale dans le jeu. Ils sont gratuitement mis en ligne sur les sites Web des compagnies.
• La téléphonie mobile : les campagnes d’envoi de messages textes sont aujourd’hui accompagnées d’applications diverses, de jeux, de concours ou encore de bannières publicitaires. Et comme les détenteurs de téléphones intelligents surfent désormais sur Internet, les grandes compagnies ont créé des « sites mobiles » dont le format est adapté aux cellulaires pour en faciliter la lecture.
• La promotion croisée : permet de promouvoir deux produits conjointement en utilisant la visibilité de chacun pour donner du poids à la campagne. C’est le cas des contrats d’exclusivité entre ces entreprises et les chaines de restauration rapide.
• La publicité sur le lieu de vente : est une forme de promotion très courante pour valoriser un produit et influencer le choix final du consommateur. Elle peut revêtir différentes formes : affiches, présentoirs près des caisses et au bout des allées, affichettes posées sur les tablettes, autocollants sur les vitrines, mobiles au-dessus des allées, logo d’une marque sur de l’équipement fixe, comme les réfrigérateurs, bons de réduction à côté des produits à acheter, îlots consacrés à un seul produit.
• Le placement produit : est une forme de publicité souvent qualifiée de subtile. Elle consiste généralement à faire apparaitre un logo, une marque ou un produit de la façon la plus naturelle qu’il soit dans une scène de film, de série télévisée ou encore dans un jeu vidéo ou une émission de divertissement. Il existe une forme de placement produit dans les jeux vidéo appelé le « In game advertising » qui consiste à positionner les marques ou produit dans des jeux vidéo existants, ils sont différent des « Advergames » qui sont des jeux publicitaires mis en ligne sur les sites web des entreprises.
• La commandite : les compagnies de boissons sucrées sont des joueurs importants dans le vaste domaine de la commandite. Que ce soit dans le monde sportif, musical ou évènementiel, les grandes marques sont en effet largement représentées. Ce qui est notamment le cas de Coca-Cola, associée aux Jeux Olympiques depuis 1928 et Pepsi au Québec, qui s’inscrit comme partenaire du Festival d’été de Québec. Ces entreprises associent également leurs marques à certaines stars appréciées par le public, c’est le cas de Cœur de pirate et Kardinal offishall pour Coca cola et Joannie Rochette pour Pepsi au Canada.
• La philanthropie : c’est une stratégie de Marketing la plus indirecte que les compagnies de boissons sucrées utilisent. Elle a pour but de mettre en avant la responsabilité sociale et l’engagement communautaire de ces entreprises auprès de la société. Mais elles profitent de cette méthode pour mieux se faire connaître et améliorer leur image de marque auprès des consommateurs.

La Distribution
Les réseaux de distribution des boissons sucrées sont nombreux et diversifiés. Au Canada, on compte notamment près de 24 000 établissements d'alimentation au détail et près de 63 000 établissements de services alimentaires. L’offre varie beaucoup d’un réseau à l’autre, notamment pour placer le bon produit au bon endroit afin d’atteindre les segments ciblés. D’une manière générale, les lieux de distribution regorgent de possibilités pour nous inciter à étancher notre soif. Il existe une multitude de canaux de distribution qui facilitent l’accès aux différents produits.
On peut citer; les supermarchés et les épiciers indépendants, les dépanneurs, les pharmacies, les bars, les Cinémas, les distributeurs automatiques, les écoles, les hôpitaux et la rue généralement utilisée pour la distribution gratuite. Les contrats exclusifs sont également utilisés entre ces entreprises et les chaines de la restauration rapide, c’est le cas par exemple de Coca-Cola et McDonald’ qui sont d’étroits partenaires depuis plus de 56 ans. Ces deux entreprises, leaders dans leurs domaines respectifs, avec des images de marque fortes et bien ancrées qui ciblent essentiellement le marché des jeunes consommateurs, comptent l’une sur l’autre pour réussir et faire face à la concurrence
Les stratégies de couverture de marché sont les plus utilisées telles que la stratégie de distribution intensive qui consiste à toucher un plus grand nombre possible de points de vente et à multiplier les centres de stockage afin d’accroitre leur chiffre d’affaire et de garantir une couverture maximale du territoire par les marques. Cette stratégie permet d’assurer la disponibilité des produits sur le marché et d’accroitre les parts de marché des entreprises.
Les boissons sucrées sont stratégiquement placées selon qu’elles se vendent en format individuel, en format familial, en emballage, à emporter ou à consommer immédiatement. Elles se retrouvent très régulièrement dans les espaces les plus recherchés. En effet, les détaillants n’hésitent pas à multiplier les placements stratégiques pour favoriser les ventes. Pour les accompagner dans cet objectif, ils peuvent compter sur les représentants des fournisseurs, tels que Rafraîchissements Coca-Cola® et Pepsi Co Breuvages Canada®, qui les outillent en leur distribuant des planogrammes détaillant la disposition que devraient occuper les boissons froides sur les tablettes et dans les réfrigérateurs ainsi que des informations clés sur les tendances du marché, les innovations ou les promotions. Dans les lieux de vente appartenant à la catégorie « distribution au détail », les boissons sucrées se retrouvent ainsi à plusieurs endroits clés.

II- LA CHAINE D’APPROVISIONNEMENT

1- La production

En matière d’organigramme, les activités de production sont coordonnées par la Direction des opérations ou de la production, qui est en principe la direction la plus importante unité au sein des entreprises de l’industrie. Elle représente parfois le tiers des effectifs de l’entreprise et suivant la taille de l’entreprise, peut avoir sous sa supervision trois autres activités importantes que sont la distribution, la recherche et développement et le contrôle de la qualité (ou l’assurance qualité).
Confère figure N°1 en annexe pour l’organigramme type des entreprises de l’industrie.

En terme de technologies, les entreprises de l’industrie utilisent des équipements de pointe qui sont hautement automatisés. Aussi, l’automatisation du travail aurait pour effets l’amélioration de la productivité avec un nombre limité d’employés ainsi qu’un changement dans l’orientation du travail qui est désormais axé sur l’opération d’équipements complexes et le contrôle de la qualité des procédés et des produits.

S’agissant des installations de production, les Statistiques indiquent que les installations de production en 2009, allaient des petites exploitations aux grosses usines.
Aussi, la production s’effectue près des grands centres urbains, où de nombreux centres d'embouteillage et de distribution de boissons gazeuses sont implantés.

Quelques chiffres clés de la production • La production canadienne peut être estimée à environ 3,53 milliards de litres en 2009 • La hausse généralisée des coûts des agents édulcorants dérivés du maïs, des coûts de l'énergie et du transport et des coûts de conditionnement ont fait augmenter les coûts de production dans l'industrie de la fabrication de boissons gazeuses, affectant par voie de conséquence la rentabilité. Ainsi, la valeur ajoutée par travailleur de la production de boissons gazeuses et de glace a évolué entre 2005 et 2009, passant de 321 000 $ à 369 000 $.

Processus de fabrication
Le processus de fabrication de la ligne en verre commence par la réception des palettes sur les véhicules; ces palettes sont acheminées par chariot élévateur vers le poste de dépallétisation pour retirer les caisses des palettes et les envoyer vers les postes de décaissage à travers le convoyeur de caisses. La décaisseuse retire les bouteilles des caisses et les ramène vers le poste de triage automatique où les bouteilles étrangères sont rejetées. Les casiers vides passent à travers la laveuse casier et retournent au poste de l’encaissage. Les bouteilles sélectionnées passent après vers un poste de dévissage pour les bouteilles de format litre et de là, vers un poste de lavage où les bouteilles sont introduites dans la laveuse. Après un cycle de lavage physico-chimique des bouteilles, celles-ci passent à travers un poste d’inspection électronique. Les bouteilles conformes aux normes vont vers le poste de remplissage et capsulage. Après quoi, les bouteilles sont codées par un dateur et contrôlées au niveau de la hauteur de remplissage. Le contrôle s’effectue également pour la présence du bouchon. Après ces deux opérations, les bouteilles sont acheminées soit vers l’encaisseuse pour les bouteilles gravées ou vers l’étiqueteuse pour les autres bouteilles. Du poste de l’encaissage, les caisses pleines sont reprises par les chariots élévateurs vers la zone de stockage.
Cf. annexe N°2 pour le schéma donnant un aperçu du processus.

Quant au processus de la ligne de fabrication en PET, il commence par l’alimentation de la trémie de stocks de préformes par le moyen des chariots élévateurs. Ces préformes sont acheminés vers le four à lampe infra-rouge par un aligneur. A la sortie du four, les préformes sont transférés vers les moules pour être soufflés et transportés par un convoyeur aérien vers le poste de rinçage. Les bouteilles rincées sont remplies et encapsulées dans le bloc de soutirage. Les bouteilles conformes sont étiquetées et codées par un dateur. Après le codage, les bouteilles sont empaquetées dans la fardeleuse. A la sortie de la fardeleuse, les packs formés sont transportés vers les postes de palettisation. Les palettes complètes sont enveloppées par une banderoleuse puis reprises par le chariot élévateur qui les place dans la zone de stockage.
Le schéma ci-après donne un résumé du processus décrit plus haut. Source : plaquette SMC

2- Le processus d’approvisionnement

En 2012, les boissons gazeuses, et plus précisément Coca-Cola et Pepsico, représentaient 70.6% de la part du marché canadien, dont 35.5% pour Coca-Cola et 35.1% pour Pepsico. Les boissons gazeuses sont de plus en plus présentes sur les tablettes des supermarchés/hypermarchés, dans les dépanneurs, dans les distributeurs, les hôpitaux etc. D’ailleurs, il existe plusieurs canaux de distribution au Canada. On compte environ « 24,000 établissements d’alimentation et 63,000 établissements de service alimentaire. » D’après les résultats d’une étude réalisée en 2012 sur les boissons gazeuses au Canada, « les supermarchés/hypermarchés forment le canal principal de distribution et ils se placent au premier rang dans le marché canadien des boissons gazeuses », représentant 60.3% du volume total de ce marché. Quant aux détaillants indépendants, ils arrivent en deuxième position avec 17.7%, tandis que les détaillants spécialisés représentent seulement 11.5% de ce volume.
Évidemment, le consommateur ne participe qu’à la dernière étape du processus de distribution, c'est-à-dire quand il se rend dans un point de vente pour se procurer sa boisson. En réalité, un long processus d’approvisionnement doit être parcouru avant que les boissons gazeuses n’arrivent au consommateur, l’étape finale. Durant ce processus, on fait appel à plusieurs intervenants des canaux de distribution : les producteurs, les transformateurs, les distributeurs, les partenaires commerciaux et les consommateurs. Quand on parle de producteurs, on fait allusion à des cultivateurs et des producteurs de fruits. Les transformateurs, ce sont ceux qui fabriquent les boissons. Pour ce qui est de la distribution, nous notons les détaillants en alimentation et ceux en alimentation indépendantes, les hôtels, restaurants, institutions (HRI) et évènements, sans oublier les grossistes et les agents distributeurs. Il faut préciser que dans le secteur des boissons gazeuses, il y a deux types de fabrication, à savoir la fabrication industrielle et la fabrication artisanale. À noter que les processus de distribution ne sont pas les mêmes dans les deux cas. Voici ce qu’il en est.
Dans la fabrication industrielle, en général les entreprises disposent de leurs propres centres de distribution, et le processus d’approvisionnement se divise en quatre catégories :

a- L’approvisionnement chez les détaillants en alimentation.
Il s’agit des supermarchés, des dépanneurs, des pharmacies qui vendent des produits non-alcoolisés. Dans ce cas-ci nous avons deux scénarios de distribution. Le fabricant, après la transformation, apporte le produit dans le centre de distribution du détaillant, lequel fait la livraison dans les magasins de détails où le consommateur peut enfin s’en procurer. Le deuxième scénario consiste pour le fabricant à livrer ses produits à partir de son centre de distribution, puis à les faire parvenir aux magasins de détails.

b- L’approvisionnement chez les détaillants indépendants. Ici on parle d’épiceries, de dépanneurs indépendants, de magasins spécialisés qui n’ont pas de centre de distribution. Donc, soit le fabricant leur fait la livraison directement à partir de son propre centre de distribution, soit il l’achemine chez un grossiste ou un agent distributeur qui, par la suite, la livre aux détaillants indépendants.

c- L’approvisionnement aux hôtels, restaurants, et institutions (HRI). Le processus de distribution est comme celui des détaillants indépendants, c'est-à-dire que soit le fabricant fait la livraison de ces boissons à partir de son centre de distribution, soit il passe par un grossiste ou un agent distributeur pour acheminer les boissons aux hôtels, restaurants et institutions.

d- L’approvisionnement aux distributeurs-détaillants. Comme la plupart des gens ont recours aux distributrices pour se procurer leur breuvage, le travail des distributeurs-détaillants consiste à gérer le stock de ces machines. La distribution des boissons se déroule donc de façon unidirectionnelle, c’est-à-dire que le fabricant livre lui-même ses boissons directement à ses distributeurs-détaillants.

Pour ce qui est des entreprises artisanales, comme elles n’ont pas de centre de distribution, elles ont recours aux réseaux de distribution pour acheminer leurs boissons aux magasins détaillants. Le processus d’approvisionnement se déroule de la façon suivante :

a- L’approvisionnement chez les détaillants en alimentation. Le fabricant artisanal fait lui-même la livraison de ses boissons aux détaillants indépendants à moins qu’il ne décide de faire appel à un grossiste-distributeur qui fera la livraison de ses produits auprès des détaillants.

b- L’approvisionnement aux hôtels, restaurants et institutions (HRI). Nous avons deux circuits de distribution dans ce cas. Soit le fabricant fait appel à un grossiste-distributeur qui va livrer les boissons aux clients de HRI, soit il livre lui-même directement aux clients.

c- L’approvisionnement direct au consommateur ou « vente directe au consommateur ». C’est possible d’être à la fois fabricant et détaillant et c’est ce que font certains fabricants artisans en vendant leurs boissons directement aux consommateurs, à la boutique-comptoir de l’usine.

CONCLUSION

Le secteur des boissons gazeuses est un marché très dynamique qui comporte un grand nombre d’entreprises qui se font concurrence depuis très longtemps. Le but est de gagner un maximum des parts de marché et par la suite accroitre leur chiffre d’affaire. Avec leur impact considérable sur l’économie national, ce segment est observé de plus près par d’autres acteurs tels que l’État qui vote les lois pour régulariser les activités commerciales et les syndicats qui interviennent pour la protection des employés syndiqués et des consommateurs. Ceux-ci interagissent entre eux pour équilibrer le marché. La saturation et le niveau de maturité de ce marché pousse ainsi les différents acteurs à mettre en place des stratégies liées au produit, au prix, à la promotion et à la distribution.
Ces différentes stratégies viennent ainsi créer un avantage concurrentiel pour le client qui est la raison d’être de ces entreprises. Les boissons sucrées se multiplient sur les tablettes des épiceries, dans les dépanneurs, dans les machines distributrices, les centres sportifs et les différents lieux publics fréquentés par les jeunes. L’offre croissante de produits variés, associée à une disponibilité sans précédent, donne au consommateur la possibilité de consommer des boissons sucrées partout, en tout temps et souvent à moindre prix. Les boissons gazeuses bénéficient également d’une promotion intense qui cible essentiellement une population jeune, en utilisant notamment les médias sociaux, la commandite d’athlètes et d’équipes sportives ainsi que de nombreuses autres stratégies de marketing.
Cependant, malgré sa domination du marché des boissons sucrées, la catégorie des boissons gazeuse est en légère perte de vitesse depuis quelques années. Ceci s’explique notamment par une tendance générale vers la demande de produits « bons pour la santé » ainsi que l’arrivée des boissons dites « à valeur ajoutée » (boissons énergisantes, eaux vitaminées, jus fortifiés) sur le marché. La consommation des boissons gazeuses est de plus en plus décriée par les professionnels de la santé en raison de ses impacts négatifs sur la santé des consommateurs et notamment celle des plus jeunes. Comme de nombreux pays à travers le monde, le Canada connait aujourd’hui des taux d’obésité inquiétants, tant chez les adultes que chez les enfants.

BIBLIOGRAPHIE

* Agriculture et Agroalimentaire Canada, «L’industrie des boissons gazeuses», [Internet] Site consulté le 28 février 2014, http://www.agr.gc.ca/fra/industrie-marches-et-commerce/statistiques-et-information-sur-les-marches/par-produit-secteur/aliments-et-boissons-transformes/l-industrie-canadienne-des-boissons-gazeuses/?id=1172167862291#s3 * Comité sectoriel de main-d’œuvre en transformation alimentaire, 2008, «Étude sectorielle du domaine des jus et boissons», [Internet] Site consulté le 28 février 2014, file:///C:/Users/yvonne/Desktop/session%20hiver%202014/politique%20de%20distribution/Etude%20sect%20jus%20bois_%20Rapp%20final.pdf * http://publications.gc.ca/site/archivee-archived.html?url=http://publications.gc.ca/collections/collection_2013/parl/xc12-1/XC12-1-1-411-10-fra.pdfhttp://rseq.ca/media/27878/boissons_sucrees.pdf * http://rseq.ca/media/27878/boissons_sucrees.pdf * http://www.cocacola.ca/fr/ourcompany.html * http://www.cqpp.qc.ca/documents/file/2012/Rapport_Marketing-boissons-sucrees_Tome1-Produit_2012-01.pdf * http://www.ledevoir.com/societe/consommation/348400/boissons-sucrees-les-commercants-doivent-revoir-leurs-etalages-selon-la-coalition-poids * http://www.tuac.ca/index.php?option=com_content&view=article&id=3123%253Asoft-drink-council-meets&Itemid=6&lang=fr * http://www.ic.gc.ca/app/scr/sbms/sbb/cis/emploi.html?code=31211&lang=fra * Jean jacques Lambin, Chantal de Moerloose. Marketing stratégique et opérationnel : Du Marketing à l’orientation marché. 8eme Edition Paris Dunod, 2008 * Le dico du commerce international, [Internet] Site consulté le 28 février 2014, http://www.glossaire-international.com/pages/tous-les-termes/pestel-methode.html * Coalition Poids (2012). Les dessous du Marketing des boissons sucrées Tome 1. (En ligne) http://www.cqpp.qc.ca/documents/file/2012/Rapport_Marketing-boissons-sucrees_Tome1-Produit_2012-01.pdf * Coalition Poids (2012). Les dessous du Marketing des boissons sucrées Tome 2. (En ligne) http://www.cqpp.qc.ca/documents/file/2012/Rapport_Marketing-boissons-sucrees_Tome2-Prix_2012-03.pdf * Coalition Poids (2012). Les dessous du Marketing des boissons sucrées Tome 4. (En ligne) http://www.cqpp.qc.ca/documents/file/2012/Rapport_Marketing-boissons-sucrees_Tome4-Promotion_2012-06.pdf * Les dessous du marketing des boissons sucrées – une coalition québécoise sur la problématique du poids * Coalition Poids (2012). Les dessous du Marketing des boissons sucrées Tome 3. (En ligne) http://www.cqpp.qc.ca/documents/file/2012/Rapport_Marketing-boissons-sucrees_Tome3-Distribution_2012-04.pdf * MarketLine Industry Profile – Carbonated Soft Drinks in Canada, 2013 * Organisation mondiale de la Santé. (2003). Diet, Nutrition and Prevention of Chronic Diseases, WHO Technical report series 916, section 5.2.4 Strength of evidence, Table 7, 63 * SMC, «Expert dans l’industrie de la boisson», 2009[document pdf].

ANNEXES

Annexe 1 : organigramme type des entreprises de l’industrie des jus et boissons

Source : rapport complet de l’étude sectorielle du domaine des jus et boissons, P28
Comité sectoriel de main-d’œuvre en transformation alimentaire, 2008, «Étude sectorielle du domaine des jus et boissons», [Internet] Site consulté le 28 février 2014, file:///C:/Users/yvonne/Desktop/session%20hiver%202014/politique%20de%20distribution/Etude%20sect%20jus%20bois_%20Rapp%20final.pdf

Annexe 2 : processus de fabrication de la ligne en verre

Source : rapport complet de l’étude sectorielle du domaine des jus et boissons, P11
Comité sectoriel de main-d’œuvre en transformation alimentaire, 2008, «Étude sectorielle du domaine des jus et boissons», [Internet] Site consulté le 28 février 2014, file:///C:/Users/yvonne/Desktop/session%20hiver%202014/politique%20de%20distribution/Etude%20sect%20jus%20bois_%20Rapp%20final.pdf

Annexe 3 : réseau de distribution dans le secteur des jus et boissons

Source : rapport complet de l’étude sectorielle du domaine des jus et boissons, P11
Comité sectoriel de main-d’œuvre en transformation alimentaire, 2008, «Étude sectorielle du domaine des jus et boissons», [Internet] Site consulté le 28 février 2014, file:///C:/Users/yvonne/Desktop/session%20hiver%202014/politique%20de%20distribution/Etude%20sect%20jus%20bois_%20Rapp%20final.pdf

--------------------------------------------
[ 1 ]. http://www.agr.gc.ca/fra/a-propos-de-nous/publications/publications-economiques/liste-alphabetique/vue-d-ensemble-du-systeme-agricole-et-agroalimentaire-canadien-2013/?id=1331319696826
[ 2 ]. Idem
[ 3 ]. Idem
[ 4 ]. Idem
[ 5 ]. http://www.agr.gc.ca/fra/industrie-marches-et-commerce/statistiques-et-information-sur-les-marches/par-produit-secteur/aliments-et-boissons-transformes/l-importance-de-l-industrie-de-la-transformation-des-aliments-et-des-boissons-au-canada/?id=1174563085690
[ 6 ]. Idem
[ 7 ]. http://www.agr.gc.ca/fra/a-propos-de-nous/publications/publications-economiques/liste-alphabetique/vue-d-ensemble-du-systeme-agricole-et-agroalimentaire-canadie 2013/?id=1331319696826
[ 8 ]. http://www.canadainternational.gc.ca/eu-ue/policies-politiques/agriculture.aspx?lang=fra
[ 9 ]. MarketLine Industry profile-Carbonated Soft Drinks in Canada, 2013
[ 10 ]. MarketLine Industry Profile – Carbonated Soft Drinks in Canada, 2013
[ 11 ]. Le dico du commerce international, [Internet] Site consulté le 28 février 2014, http://www.glossaire-international.com/pages/tous-les-termes/pestel-methode.html
[ 12 ]. Agriculture et Agroalimentaire Canada, «L’industrie des boissons gazeuses», [Internet] Site consulté le 28 février 2014, http://www.agr.gc.ca/fra/industrie-marches-et-commerce/statistiques-et-information-sur-les-marches/par-produit-secteur/aliments-et-boissons-transformes/l-industrie-canadienne-des-boissons-gazeuses/?id=1172167862291#s3
[ 13 ]. Organisation mondiale de la Santé. (2003). Diet, Nutrition and Prevention of Chronic Diseases, WHO Technical report series 916, section 5.2.4 Strength of evidence, Table 7, 63
[ 14 ]. Agriculture et Agroalimentaire Canada, «L’industrie des boissons gazeuses», [Internet] Site consulté le 28 février 2014, http://www.agr.gc.ca/fra/industrie-marches-et-commerce/statistiques-et-information-sur-les-marches/par-produit-secteur/aliments-et-boissons-transformes/l-industrie-canadienne-des-boissons-gazeuses/?id=1172167862291#s3
[ 15 ]. Idem
[ 16 ]. Idem
[ 17 ]. Idem
[ 18 ]. Comité sectoriel de main-d’œuvre en transformation alimentaire,2008, «Étude sectorielle du domaine des jus et boissons», [Internet] Site consulté le 28 février 2014, file:///C:/Users/yvonne/Desktop/session%20hiver%202014/politique%20de%20distribution/Etude%20sect%20jus%20bois_%20Rapp%20final.pdf
[ 19 ]. Idem
[ 20 ]. Les dessous du marketing des boissons sucrées – une coalition québécoise sur la problématique du poids http://www.ic.gc.ca/app/scr/sbms/sbb/cis/emploi.html?code=31211&lang=fra http://www.ic.gc.ca/app/scr/sbms/sbb/cis/emploi.html?code=31211&lang=fra
[ 21 ]. http://www.cocacola.ca/fr/ourcompany.html
[ 22 ]. http://www.tuac.ca/index.php?option=com_content&view=article&id=3123%253Asoft-drink-council-meets&Itemid=6&lang=fr
[ 23 ]. Coalition Poids (2012). Les dessous du Marketing des boissons sucrées Tome 1. (En ligne) http://www.cqpp.qc.ca/documents/file/2012/Rapport_Marketing-boissons-sucrees_Tome1-Produit_2012-01.pdf
[ 24 ]. Coalition Poids (2012). Les dessous du Marketing des boissons sucrées Tome 2. (En ligne) http://www.cqpp.qc.ca/documents/file/2012/Rapport_Marketing-boissons-sucrees_Tome2-Prix_2012-03.pdf
[ 25 ]. Coalition Poids (2012). Les dessous du Marketing des boissons sucrées Tome 4. (En ligne) http://www.cqpp.qc.ca/documents/file/2012/Rapport_Marketing-boissons-sucrees_Tome4-Promotion_2012-06.pdf
[ 26 ]. Coalition Poids (2012). Les dessous du Marketing des boissons sucrées Tome 3. (En ligne) http://www.cqpp.qc.ca/documents/file/2012/Rapport_Marketing-boissons-sucrees_Tome3-Distribution_2012-04.pdf
[ 27 ]. Jean jacques Lambin, Chantal de Moerloose. Marketing stratégique et opérationnel : Du Marketing à l’orientation marché. 8eme Edition Paris Dunod, 2008
[ 28 ]. SMC, «Expert dans l’industrie de la boisson», 2009[document pdf].
[ 29 ]. MarketLine Industry Profile – Carbonated Soft Drinks in Canada, 2013
[ 30 ]. http://rseq.ca/media/27878/boissons_sucrees.pdf
[ 31 ]. MarketLine Industry Profile – Carbonated Soft Drinks in Canada, 2013
[ 32 ]. http://publications.gc.ca/site/archivee-archived.html?url=http://publications.gc.ca/collections/collection_2013/parl/xc12-1/XC12-1-1-411-10-fra.pdf
[ 33 ]. Comité sectoriel de main-d’œuvre en transformation alimentaire,2008, «Étude sectorielle du domaine des jus et boissons», [Internet] Site consulté le 28 février 2014…...

Similar Documents

Free Essay

Canada

...“Canada is an unknown territory for the people who live in it, and I’m not talking about the fact that you may not have taken a trip to the Arctic or to Newfoundland, you may not have explored as the travel folders have it – This Great Land of Ours. I’m talking about Canada as a state of mind, as the space you inhabit not just with your body but with your head. It’s that kind of space in which we find ourselves lost. What a lost person needs is a map of the territory, with his own position marked on it so he can see where he is in relation to everything else. Literature is not only a mirror; it is also a map, a geography of the mid. Our literature is one such map, if we can learn to read it as our literature, as the product of who and where we have been. We need such a map desperately; we need to know about here, because here is where we live. For the members of a country or culture, shared knowledge of their place, their here, is not a luxury but a necessity. Without that knowledge we will not survive.” Margaret Atwood, Survival As Atwood’s statement demonstrates, Canadian literature is concerned with place and displacement, and with the development of an effective identifying relationship between self and environs. Canada’s literature whether written in English or French reflects three main parts of Canadian experience. First, Canadian writers often emphasize the effects of climate and geography on the life and work of their people. Second, frontier’s...

Words: 3528 - Pages: 15

Premium Essay

Canada

...Country Information: Canada ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● The Canadian Mindset Characteristics of Society Lifestyle & Aspirations The Essentials (10 Key Tips) Working with the Canadians Making a Good Impression Business Etiquette Business Meeting Culture Motivating Others Effective Presentations Managing Relationships The Canadian Mindset Canadians are friendly and open with a practical cast of mind which befits a people who inhabit one of the largest - and in many places one of the most physically challenging countries on earth. They are traditional in their thinking and habits, modest and low key in attitude but enjoy a good sense of humour. They pride themselves on being honest and direct and are not given to prevarication or displays of rhetoric or emotion. With one of the most multicultural societies in the world, Canadians are tolerant and egalitarian in outlook. Despite their innate conservatism, they are also very progressive on some controversial social issues. Although they enjoy the trappings of success, Canadians are not ostentatious by nature. Canadians are sensitive about being taken for Americans. While enjoying a warm relationship with their neighbour, with whom they share a vast boundary and vigorous trade links, they are proud of the differences between the two countries and their peoples. They are often more subdued and measured than Americans. The majority of Canada is English-speaking although in the eastern part of the country, French is widespread...

Words: 3037 - Pages: 13

Free Essay

Canada

...Canada Canada is a country in North America consisting of 10 provinces and 3 territories. Located in the northern part of the continent, it extends from the Atlantic to the Pacific and northward into the Arctic Ocean. The capital of Canada is Ottawa, Ontario. The absolute location is the exact location of a certain place on a map and Canada’s absolute location is 45.4214° N, 75.6919° W. The relative location is a location of a place in relation to another. Canada's relative location is above the United States of America. Canada is located in the northern-most region of North America. Its southern territories run along the northern border of the continental United States. Canada has the eleventh-largest economy in the world and is one of the world's wealthiest nations. As with other developed nations, the Canadian economy is dominated by the service industry, which employs about three quarters of Canadians. Canada is unusual among developed countries in the importance of the primary sector, with the logging and oil industries being two of Canada's most important. Canada also has a sizable manufacturing sector, centered in Central Canada, with the automobile industry and aircraft industry especially important. With a long coastal line, Canada has the 8th largest commercial fishing and seafood industry in the world. Canada is one of the global leaders of the entertainment software industry. Canada’s climate is not as cold all year round as you might think. Winter......

Words: 1204 - Pages: 5

Free Essay

Canada

...restauranten i CN | | |Tower, der godt kan være en skuffelse. | |533,3 m høj fra bund til top | |CN Tower - CN står for Canadian National - knejser stolt på Torontos skyline og tårnet kan ses stort set fra alle vinkler af byen. De 533,3 | |meters højde på CN Tower gør, at du altid kan bruge tårnet som pejlemærke, næsten uanset hvor du befinder dig i Toronto. | |Det er arkitekten John Andrews, der står bag CN Tower. Tårnet kom til verden i begyndelsen af 1970'erne,| |da Canada nationale jernbaneselskab, Canadian National, ville bygge et radio- og tv-tårn. Et højt tårn har som | |bekendt altid været en hurtig genvej til omtale og berømmelse, og det gjaldt også i Torontos tilfælde. Desværre løb budgettet løbsk, så CN | |Tower endte med at blive adskillige millioner kroner dyrere end først antaget. Det gav selvsagt masser af omtale. | | | |Udsigtsplatform i 447 meters højde: CN Tower var verdens højeste fritstående konstruktion men er for nylig blevet overhalet af en ny | |skyskraber i Dubai. CN......

Words: 621 - Pages: 3

Free Essay

Air Canada

...MỤC LỤC LỜI MỞ ĐẦU 5 A. GIỚI THIỆU CÔNG TY AIR CANADA 6 I. TỔNG QUAN VỀ CÔNG TY 6 II. LỊCH SỬ HÌNH THÀNH VÀ PHÁT TRIỂN 7 1. Từ khi thành lập đến năm 1988 7 2. Từ năm 1990 đến năm 1999 7 3. Từ năm 2000 đến 2003 8 4. Từ năm 2004 đến nay 8 B. PHÂN TÍCH SỨ MỆNH, VIỄN CẢNH VÀ GIÁ TRỊ 10 I. SỨ MỆNH 10 1. Định nghĩa kinh doanh 10 2. Tham vọng 10 3. Các giá trị cam kết 10 3.1. Cam kết cho khách hàng: 11 3.2 Cam kết cho nhân viên: 12 3.3 Cam kết cho cộng đồng: 13 3.4 Đối với bên hữu quan khác: 14 II. VIỄN CẢNH 15 1. Giá trị cốt lõi 15 2. Mục đích cốt lõi 15 3. Hình dung tương lai: 15 C. PHÂN TÍCH MÔI TRƯỜNG BÊN NGOÀI 17 I. PHÂN TÍCH MÔI TRƯỜNG TOÀN CẦU 17 1. Tăng trưởng kinh tế và tăng trưởng vận tải hàng không: 18 2. Giá dầu biến động 18 3. Tình hình bất ổn chính trị 20 4. Biến đổi khí hậu toàn cầu 20 II. PHÂN TÍCH MÔI TRƯỜNG VĨ MÔ 21 1. Tác động của đổi mới công nghệ ( thuộc môi trường công nghệ) 22 2. Nhân tố bảo vệ những tác động của sự biến động chính trị 23 III. PHÂN TÍCH MÔI TRƯỜNG NGÀNH 25 1. Phân tích tính hấp dẫn của ngành 25 1.1 Khái niệm về ngành vận tải hàng không 25 1.2 Mô hình 5 lực lượng cạnh tranh 26 1.3 Các nhóm chiến lược trong ngành 32 1.4 Chu kì ngành hàng không 33 2. Động thái của đối thủ cạnh tranh 35 3. Nhân tố then chốt thành công của ngành 35 4. Lực lượng dẫn dắt thay đổi trong ngành 37 D. PHÂN TÍCH CHIẾN LƯỢC CÔNG TY 40 I. CHIẾN LƯỢC CÔNG TY 40 ...

Words: 20427 - Pages: 82

Premium Essay

Are Canada

...TermPaperWarehouse.com - Free Term Papers, Essays and Research Documents The Research Paper Factory JoinSearchBrowseSaved Papers Home Page » Computers and Technology Air Canada Takes Off with Maintenix In: Computers and Technology Air Canada Takes Off with Maintenix Case Study: Air Canada takes off with Maintenix 1) What problems does Air Canada hope that Maintenix will solve? Air Canada hoped to solve the following problems: • The usage of several different legacy software packages installed over the last 15 years. • The inability of the systems to interact with one another or with finance and inventory systems • The costs on Air Canada the inefficiencies of these systems were causing. • The unprofessionalism they had in some fields’ maintenance engineering, line maintenance and materials management (full implementation). And the insufficiency of some other departments; heavy maintenance, shop maintenance and finance. (partial implementation) 2) How does Maintenix improve operational efficiency and decision-making? • Matintenix provides a system platform that is accessible via the Web and easy to deploy to all stations around the world. Mxi claims that their software reduces repetitive tasks and time chasing missing or incomplete information by allowing maintenance, engineering, and finance divisions to easily share information. This assures the improvement of operational efficiency. • Maintenix can supply data to the company’s existing enterprise......

Words: 318 - Pages: 2

Premium Essay

Canada

...that Canada is one of the greatest places to live in the whole world and I feel very fortunate to be a Canadian citizen. Canada is a very diverse country, offers a safe and beautiful environment and its health care system is world renowned. About one-fifth of Canada’s current population is now home to foreign-born who has immigrated to Canada looking for better opportunities. Many of these ethnic origins include China, India, Pakistan, Spain, Jamaica, Portugal and so much more. Canada is now known as a “melting pot” as it has become a society of various ethnic groups, languages, religions and beliefs. Everyone in Canada is treated equally and fairly. The multiculturalism in Canada has ensured all citizens feel safe and proud of their origins. Canada is also one of the most beautiful places to visit in the world. Some great places to visit would include Vancouver, Toronto and not to mention, the peaceful national parks in the territories. Our environment is one of the cleanest and offers clean air and water. We also have a significantly low crime rate in Canada. For example, US’s murder rate is triple that of Canada’s. Finally, Canada has one of the best health care systems to ever exist. We are one of the few countries to offer free health care to all citizens. Canada’s government pays for all healthcare through taxes and this saves a lot of money for citizens every year. In other countries, citizens would have to pay for check-ups, surgeries, and more, but in Canada,......

Words: 267 - Pages: 2

Premium Essay

Canada

...Canada: A People’s History, Episode 17 | K/U | T | C | A | Student Mark | | | | | Possible Mark | 10 | 10 | 5 | 5 | Hard Times 1. What difficulties did the people face with the recession of the 1980s? List at least five. (A: /5) * Inflation rates increased, which caused prices to increase a lot * Unemployment rates increased * Mortgage rate increased (causing people to move out of their houses) * Industrialized world is in recession * Managements became more aggressive which lead the unions to become more intimidated and offensive than before. Solidarity 1. Inflation caused governments to cut back on social programs and civil service jobs. What did the workers call for and why? (K: /1) The workers felt outraged and then decided on a movement. People in the movement protest for democracy and wanting it now. A rapidly organized collation, known as solidarity, the movement calls for a general strike. It is the biggest social protest in British Columbia. 2. Who supported the government and why? (K: /1) Many people from the private sector support the government, like business men. 3. Who was watching the action in British Columbia and why? (K: /1) The other government watched the action in British Columbia because people will start rioting if Bill Bennet wins. The Night of Long Knives 1. What was Trudeau's goal regarding the Constitution? (K: /1) Trudeau’s goal regarding the constitution was to bring home the Canadian Constitution...

Words: 884 - Pages: 4

Free Essay

Canada

...The second largest country in the world, Canada has no shortage of beautiful landscapes and unique sites for travelers to explore. From coast to coast to coast, the country is home to vibrant and culturally rich cities, along with incredible natural wonders. In Western Canada, the Rocky Mountains and cities of Vancouver, Victoria, and Calgary dominate most itineraries. In Central Canada, Niagara Falls, Toronto, Ottawa, Montreal, and Quebec City, are some of the most popular possibilities. Awe-inspiring scenery, vibrant cities and a welcoming atmosphere all make Canada a popular tourist destination. As the largest country in North America, Canada is a vast land encompassing majestic mountains, spectacular coastlines, virgin forests, spacious prairies and Arctic tundra. Public transit is a great way for visitors to get around Toronto.  It's an easy, safe, and quick way to get around; in many cases it'll also save you a lot of money compared to renting a car and paying for expensive downtown parking. You pay a single fare for each one-way trip.  The same fare covers subways, streetcars, and buses within the City of Toronto. There are no fare "zones" to worry about.  You can transfer between routes for free as needed to reach your destination, but you'll need to pay a new fare for the return trip, or if you make a stopover (e.g. to shop, eat, or explore an area). Toronto Transit Commission (TTC)The TTC provides subway, streetcar, and bus service within the City of......

Words: 1103 - Pages: 5

Free Essay

Lien Minh Chau Au

...Liên minh châu Âu ( EU) Liên minh châu Âu (the European Union, gọi tắt là EU) hiện bao gồm 27 nước thành viên: Pháp, Đức, Italia, Bỉ, Hà Lan, Lúc-xăm-bua, Anh, Ai Len, Đan Mạch, Hy Lạp, Tây Ban Nha, Bồ Đào Nha, Áo, Thụy Điển, Phần Lan, Séc, Hung-ga-ri, Ba Lan, Slô-va-kia, Slô-ve-nia, Lít-va, Lát-vi-a, Exờ-tô-nia, Man-ta, Síp, Bun-ga-ri và Ru-ma-ni. Trụ sở: | Brussels (Bỉ) | Số ngôn ngữ chính thức: | 23 | Ngày châu Âu; | Ngày 9 tháng 5 | Diện tích: | 4.422.773 km² (nước có diện tích lớn nhất là Pháp với 554.000 km2 và nhỏ nhất là Malta với 300 km2); | Dân số: | Khoảng 500 triệu người, chiếm 7,3% toàn thế giới(thành viên có dân số lớn nhất là Đức với 82 triệu, ít nhất là Malta với 0,4 triệu). | GDP (EU 27): | 17,57 nghìn tỷ USD | Thu nhập bình quân: | 32,900 USD/người/năm | II. Cơ cấu tổ chức: - EU là một thực thể kinh tế, chính trị đặc thù với mức độ liên kết sâu sắc. Về cơ bản, EU có các định chế chính là: Hội đồng châu Âu, Hội đồng Bộ trưởng, Nghị viện châu Âu, Uỷ ban châu Âu và Toà án châu Âu. 1. Hội đồng châu Âu (European Council): - Hội đồng châu Âu là cơ quan quyền lực cao nhất của EU gồm lãnh đạo 27 nước thành viên, Chủ tịch Hội đồng châu Âu và Chủ tịch EC. Hội đồng đưa ra định hướng và ưu tiên chính trị cho cả khối, cùng với Nghị viện châu Âu thông qua các đạo luật của EU và ngân sách chung của Liên minh. Các quyết định của Hội đồng châu Âu chủ yếu được thông qua theo hình thức đồng thuận. - Chủ tịch Hội đồng châu Âu (President of the European......

Words: 2063 - Pages: 9

Free Essay

Canada

...Canada Canada is often referred to as the "land of opportunity" a society where new ideas are made everyday and where people don't rely on there family's background to survive. Canada is also known for its beautiful lakes and mountains. Canada also has a large population of caribou, deer, and moose. Canada covers most of the North American continent. The second largest country in the world is Canada. (infoplease.com) (Wylie) Canada is known for it's large forests and beautiful waterfalls. The Great Lakes are the most famous lakes in Canada. There is also great bear lake one of the most largest and pristine lakes in the world. The St. Lawrence plain covers most of southern Quebec and Ontario. They are separated by a forested plateau rising from lakes superior and Huron. (Wylie) Westward toward the pacific most of British Columbia, the Yukon, and part of western Alberta are covered by parallel mountain ranges. The west coast of the forest Callaway 2 range has a lot of fjords and channels. The two main river systems in Canada are the Mackenzie and the St. Lawrence. The worlds most northerly sand dunes are in Athabasca Provincial park in northwest Saskatchewan. (Wylie) (McAdam) Canada has more lakes than any other country combined. 2.4 million caribou live in Canada. Thirty one percent of Canada is taken up by forests. The longest coastline in the world is located in Canada. Twenty percent of the worlds freshwater is in Canada. The biggest tides in the......

Words: 676 - Pages: 3

Free Essay

Intro Au Droit Privé

...Titulaire : Pascale Lecocq Introduction au droit privé Premier bac. droit Année 2005 – 2006 INTRODUCTION AU DROIT PRIVÉ Introduction générale : droit objectif / droit subjectif. [pic] Le droit objectif est l’ensemble des normes (souvent d’origines législatives) destinées à régler soit des relations entre particuliers (droit privé) soit des relations entre l’Etat et les citoyens (droit public). Quand nous parlons d’origine législative, nous entendons le pouvoir législatif fédéral (chambre et sénat) dont les décisions sont appelées lois, mais également le pouvoir législatif des entités fédérées (communautés et régions). Les décisions des entités fédérées sont appelées décrets excepté pour la région de Bruxelles dont les décisions s’appellent ordonnances. Le droit subjectif est l’ensemble des prérogatives accordées par le droit objectif à une personne. C’est donc le droit concret, personnel et appliqué alors que le droit objectif vaut pour chacun et est donc totalement impersonnel. Dans ce cours, nous allons nous occuper du droit privé belge positif (en vigueur actuellement). En Belgique, c’est bien-entendu la loi qui importe le plus mais lorsque celle-ci n’est pas claire, on peut s’aider de la jurisprudence (ensemble des décisions rendues par l’ensemble des cours et tribunaux) et la doctrine (ensemble des écrits réalisés par des auteurs sur le droit). 1ère partie : Le droit dans le système juridique contemporain...

Words: 28597 - Pages: 115

Premium Essay

Canada

...Background Canada was a simple solution for me, easily because I'm a recluse and I haven’t been outside of the United States. Being so geographically close to the United States, it comes as an easy choice and the language barrier is obsolete which makes transitioning easier. Geographically, Canada sits right above and next to the United States with Greenland and Iceland flanking it's eastern borders. I wanted to do business with a country that has the same ideology as myself while not having a language barrier. I'd have to say, being able to speak English without a translator is a major plus. The other main language of Canada is French which is mostly spoken in Quebec. According to Google public data, Canada has a little over 35 Million living people. Canada has a multitude of great cities: Toronto, Montreal, Calgary, Ottawa, Vancouver and Edmonton and funny enough, these cities all have teams in the National Hockey League. Speaking of Hockey, Hockey is to Canada as Rugby is to Australia. It is their pride and passion. Canada doesn't have states like the U.S. they have Provinces; Ontario, Quebec, Alberta, Manitoba, British Columbia, Nova Scotia, Saskatchewan, Newfoundland and Labrador, and New Brunswick. Their prime minister is Stephen Harper and the best thing about Canada, free health care for all. Canada has a high quality of life. Their people are cared for with national health care and they try and stay out of wars, as much as possible. Obviously it snows more the......

Words: 322 - Pages: 2

Free Essay

Movie Exhibition Industrie Deutsch

...Stand seit 1995. * Bei der Beobachtung, weshalb der Markt zurück geht haben die Beobachter folgende Faktoren festgelegt: * Umsatz und Eintritte sind zurückgegangen , der grösste Umsatz fand im Jahr 2013 statt mit 10.9 Billionen, die Anzahl Eintritte sind auch stetig zurückgegangen * Mit 8.17 Dollar hat sich der Ticketpreis im Durchschnitt um 27% gesteigert. es entsteht eine Inflation und das Wertsprechen der Industrie stellt Fragen offen. * Auf lange Sicht ist der pro Kopf-Eintritt negativ. Im Jahr 2014 lag der gesehene Film pro Kopf bei 3.9 Stück. 1946 war das Hoch für die Kinos. Es wurden 4 Billionen Tickets verkauft. Der Amerikaner sah 28 Filme im Jahr. * Heute sind Filme überall erhältlich. Es werden immer mehr Substitute angeboten wo, wann und wie sie angeschaut werden können. * Trend der inländischen Demographie: das Publikum im Alter von 12-24 Jahre, haben wenig Potenzial. das grösste Potenzial liegt bei den 60-jährigen und älter… obwohl diese heute noch am wenigsten ins Kino gehen… * Die Industrie ist in zwei Lager gegabelt, inländisch und international * Aussteller sind besonders darum besorgt, weil die 2.4 Billionen anstatt für Filme für digitale Projekte ausgeben. dieser Trend besteht seit dem Jahr 2005. * Das Versprechen des Wandels zu den digitalen Projekten liegt für die Zuschauer bei der verbesserten Art und Weise der Filme. Vor allem mit 3D. * Diese Vorteile sind dennoch schwer fassbar, der......

Words: 4980 - Pages: 20

Premium Essay

Canada

...Canada From Wikipedia, the free encyclopedia Jump to: navigation, search For other uses, see Canada (disambiguation). Page semi-protected Canada Vertical triband (red, white, red) with a red maple leaf in the centre A shield divided into four rectangles over a triangle. The first rectangle contains three lions passant guardant in gold on red; the second, a red lion rampant on gold; the third, a gold harp on blue; the fourth, three gold fleurs-de-lis on blue. The triangle contains three red maple leaves on a white background. A gold helmet sits on top of the shield, upon which is a crowned lion holding a red maple leaf. On the right is a lion rampant flying the Union Flag. On the left is a unicorn flying a fleurs-de-lis flag. A red ribbon around the shield says "desiderantes meliorem patriam". Below is a blue scroll inscribed "A mari usque ad mare" on a wreath of flowers. Flag Coat of arms Motto: A Mari Usque Ad Mare (Latin) "From Sea to Sea" Anthem: "O Canada" Royal anthem: "God Save the Queen"[1][2] Projection of North America with Canada in green Capital Ottawa 45°24′N 75°40′W Largest city Toronto Official language(s) English and French Recognised regional languages Chipewyan, Cree, Gwich’in, Inuinnaqtun, Inuktitut, Inuvialuktun, Slavey (North and South) and Tłįchǫ[3] Demonym Canadian Government Federal parliamentary democracy and constitutional monarchy[4] - Monarch Elizabeth II - Governor General David Johnston - Prime Minister......

Words: 14190 - Pages: 57

CineStar | Morgan Griffin | Multifunktions Automatic stripping pliers wire stripper Wire cable Cutter Tools